Bridget Jones ou l’anti-perfection parfaite.

Je me considère comme une fan inconditionnelle de comédies romantique. Je ne saurais expliquer pourquoi d’ailleurs. Peut-être est-ce le fait que ces films nous redonnent foi en l’amour ( car oui, moi j’y crois toujours !) ou est-ce le fait que nos défauts nous semblent beaucoup moins importants après le visionnage.  Bref, j’aime les comédies romantiques, et j’ai un faible particulier pour les comédies anglaises, des années 90-2000 avec Hugh Grant dans le rôle phare. Je pense que cette passion me vient de ma mère. Je ne sais pas à quel âge j’ai vraiment commencé à regarder ces comédies romantiques, aux alentours de sept ans je pense (si si ! ) , alors autant vous dire que ces comédies, je les aimes vraiment beaucoup. Une de mes favorites est « Le journal de Bridget Jones. » 

lead_960

Bridget Jones, c’est un peu la femme que nous sommes toutes au fond, plutôt maladroite, un peu bête et surtout extrêmement ridicule. J’ai toujours aimé ce personnage de Bridget. Je trouve qu’elle rassemble un peu toutes les femmes. Je veux dire, on se retrouve toutes dans cette héroïne. Et même si nous sommes plutôt différente d’elle, il y a forcément un de ses nombreux traits de caractères qui nous appartient aussi.

Bridget, c’est l’anti-perfection. C’est la femme complètement au delà des attentes masculines. C’est nous. Avec nos joues trop rouges et nos kilos en trop. Notre manie de boire et/ou fumer un peu trop et de tenter la cuisine sachant pertinemment que nous finirons par commander une pizza. Avec nos culottes amincissante ( le truc le moins sexy du monde, je l’avoue mais si Daniel Cleaver aime, alors j’en mettrais tous les jours !) et nos régimes à la con. Bridget Jones c’est nous… en mieux ( bah ouais, elle a deux  mec et même une meuf sur elle !) 

2048x1536-fit_renee-zellweger-patrick-dempsey-colin-firth-bridget-jones-baby-sharon-maguire

Vous comprenez bien que, étant fan de ce personnage emblématique, je me devais d’aller voir le troisième volet de la saga « Bridget Jones’ Baby. » Au début, pour tout vous avouez, je ne pensez vraiment pas y aller. Je n’avais pas envie et la bande annonce ne me disait trop rien. Hugh Grant n’étant pas de la partie, je pensais que ce film serait une suite raté et plus du tout dans l’esprit de Bridget Jones, celle qui nous ressemble tellement et si peu à la fois. Et même si l’heureux remplaçant de mon cher Hugh se prénomme Patrick Dempsey et a toujours été un acteur que j’aime énormément ( Dr Mamour forever in our heart.) , je ne souhaitais pas voir le possible carnage. 

Ma mère souhaitait aller au cinéma.  » Et pourquoi pas aller voir Bridget Jones ?! », bon…aller, pourquoi pas, de toute façon j’y allais avec ma mère et nous sommes plutôt bon public et fan de Bridget alors, nous ne pouvions passer qu’un agréable moment. 

Et bien figurez vous que j’ai tout simplement adoré cette suite. J’ai énormément rigoler et voilà, je trouve vraiment qu’ils s’en sont bien sortis. Bien sûr, le premier reste le meilleur et le plus drôle film de la saga mais « Bridget Jones’ Baby » dépasse pour moi largement le deuxième opus, légèrement décevant. 

Dans ce troisième volet, nous retrouvons notre chère Bridget ( plutôt méconnaissable d’ailleurs, un gros regret.) , 43 ans, qui s’est malheureusement séparé de notre cher Marc Darçy ( qui, avouons le a pris un petit coup de vieux lui aussi.). Elle travaille toujours à la télévision et s’est faite de nouvelles amies trentenaires, sans enfants ( pas comme ses amis.) et bim, voilà qu’elle recroise notre cher Darçy, et bim voilà qu’elle rencontre ce cher américain, Jack, créateur d’un site de rencontre dédié à l’amour selon une formule mathématique, dans un festival de musique. ( Elle rencontre aussi Ed Sheeran d’ailleurs.)

Et bien sûr, Bridget, qui vient d’accueillir une nouvelle patronne, plus jeune et plus hipster, tombe enceinte. Mais de qui ? Haha, mystère et boule de gum !   ( ça faisait longtemps que je n’avais pas utilisé une expression comme ça hihi !) 

bridget-jones-baby

Le film est très drôle et nous retrouvons bien l’esprit de Bridget Jones, surtout du premier volet. Moderne, il reste cependant accessible à tous, pas besoin d’être hyper branché ou totalement l’inverse pour apprécier ce film. Des petits clin d’oeil à Daniel et Hugh pour mon plus grand plaisir et surtout, Bridget, Bridget, Bridget. Même si elle n’est plus la même niveau physique, elle reste la seule et unique à l’intérieur. Bref, à aller voir entre amies ou avec votre maman, tante ou cousine. Une bonne comédie romantique, pour notre plus grand plaisir ! Je décerne la note de 3/5 à ce film. 

 La bande Annonce de « Bridget Jones’ Diary »  ( clique sur le titre hihi !)

Bridget Jones est donc une, pour ne pas dire ma favorite, de mes héroïnes phare. Elle nous ressemble par ses imperfections et nous l’aimons telle qu’elle est ( aller, j’avoue, j’ai légèrement plagié Marc Darcy.) et soyons telles que nous sommes ! Vive les imperfections et les culottes, vive nous, vive Bridget ! 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s