Pourquoi je suis une fille de l’été

Hellooo ! Je suis ravie de vous retrouvez aujourd’hui pour un article un peu fouillis je l’avoue. Je ne sais même pas si il va réellement mener à quelque chose. Bref…Mon pseudo semble assez solaire, ma ville aussi, mes paroles même ! Je suis une fille de l’été, et je vais vous expliquez pourquoi !

large (101)

On est encore assez loin de l’été ( grosse déprime pour moi !) et j’avais besoin de parler de lui, car c’est grâce à cette jolie saison que j’existe. L’été est la seconde saison préféré des français ( derrière le printemps) et je comprends pourquoi. Il faut dire, la vie semble plus belle en été non ? Le soleil, la chaleur, les shorts, les glaces, les boissons fraîches, les salades, la piscine, les maillots et les palmiers ! Je suis née un dix-huit juillet. En plein été, par une grande chaleur. Je suis une fille de l’été. C’est certain. L’été est synonyme de bonheur pour moi. Je ne sais pas pourquoi mais plus j’avance dans la vie, plus j’attend l’été. Ce n’est pas vraiment une bonne habitude car du coup, ma vie me glisse entre les mains. J’en ai bien conscience. J’ai beau essayé de vivre l’instant présent c’est impossible pour moi. L’été représente beaucoup de chose pour moi. Je déteste l’hiver ( c’est si difficile à deviner ? hihi ), le froid, le ski, les doudounes…très peu pour moi. J’ai la chance d’habiter sur la côte d’azur, région du soleil. Mais bon, ce n’est pas la Californie et j’ai quand même le droit à la pluie, au vent glacial et aux écharpes. Les Alpes-Maritimes ressemble à un petit coin de paradis quand il fait beau, et lorsque l’on est en hiver, malgré le climat on pourrait facilement se croire en été. Pour vous dire, il y a à peine 3 semaines, je croisais des gens -non touristes- qui se baignaient dans la mer. En février ! Bien sûr, il faut un minimum d’innocence ou de folie ( c’était des enfants ) pour se jeter à corps perdu dans une mer sale et froide mais bon. J’ai l’impression d’être en hibernation pendant l’automne, l’hiver et de renaître au printemps. Je suis moins tristes ( ou plus triste justement) l’été. Tout mes amis le savent, je voue une grande passion aux robes et aux jupes. J’en porte sans arrêt, qu’importe les saisons. Les robes d’été sont inconditionnellement mes favorites. Les motifs tropicaux, les couleurs vives. Tout ça m’émerveille. J’adore le bronzage, comme tout le monde je pense. On se sent beaucoup plus beaux, bronzés ( avouez votre bronzage vous manque hein) et j’ai la capacité de bronzer assez vite. Du coup, dès les premiers soleils début mars, je n’hésite pas à me poser au soleil. On ne sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher… Le début de l’été, c’est comme une renaissances. Les sorties nocturnes, à la plage, les journées piscine, les maillots, les fruits d’étés ( les meilleurs), les petits hauts, les sandales ( oh oui ! ) et les chansons entraînantes. Mon petit plaisir est de me mettre au soleil, sur un transat et d’écouter de la musique, au soleil, tout en lisant un bon livre. Je pourrais vous faire des milliers de poèmes, un roman, une chanson sur l’été. L’été, il y a ma bande. Ma bande de l’été et ça j’aime ça.

Vivement l’été !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s